Le contrôle adapté destiné aux élèves présentant un handicap ou une inaptitude partielle

Il est primordial de se centrer sur les capacités ou potentialités des élèves et de construire autour, même si celles-ci sont peu nombreuses et limitées. L’adaptation portera essentiellement sur l’évaluation des performances et de la maîtrise physique. Les compétences méthodologiques, les connaissances et l’autonomie attendues en fin de cycle pourront être les mêmes, dès lors que l’on aura donné à l’élève la possibilité d’avoir un réel vécu en EPS.

 

Variables pour une adaptation des situations d’apprentissage.

 Modification d’un élément du dispositif : L’élément modifié ne perturbe pas le déroulement de l’épreuve de la classe et n’en change pas la nature de l’épreuve

Adaptation de l’environnement

  • Taille du terrain largeur et longueur Exemple en badminton : terrain réduit pour un élève ayant des problèmes de motricité,
  • Hauteur, forme et largeur des filets (voire suppression)
  • Matérialisation de l’environnement : Couleurs, tailles et aspects des lignes, plots, filets, fils… en particulier pour les élèves ayant des problèmes de vision ou de repérage dans l’espace.

 

Adaptation du matériel

  • Variation sur : taille, poids, volume, aspect, constitution du matériel utilisé par les élèves Exemple : grosse balle de ping-pong de couleur, ballon en mousse pour le foot ou autre sport collectif, ballon de baudruche à la place de volant de badminton, balle de tennis pour le lancer du poids, javelot en mousse, mini raquette de badminton…
  • Installation de l’élève et moyen de se mouvoir : fauteuil adapté à la pratique des APS, possibilité de s’asseoir, de s’allonger pour se reposer, voire pour pratiquer. Exemple : prévoir une chaise en cours de tennis de table pour un élève fatigable, des bancs en sport collectif ou permettre l’utilisation d’un tapis en expression corporelle…

 

  1. Différenciation de la gestion du temps de la séance : il faut prendre en compte la fatigabilité de certains handicaps.
  • Faire des pauses à l’aide de consignes espacées différemment ; temps de jeu réduit,

 

  1. Différenciation des règles des APSA :
  • Rajout d’espace, de cibles (plusieurs espaces à viser de différentes natures ex : différentes hauteurs de panneaux en basket).
  • Espace à défendre plus réduit ou différent (terrain de badminton, table de tennis de table avec limitation, reste en attaque ou en défense seulement…).
  • Sport collectif : règlement à construire ensemble pour que tous jouent un rôle en toute sécurité, rajout de cibles … Exemple : zone de 1 m autour du joueur très fragile ou ayant de grandes difficultés de coordination, défense en se mettant devant, mais sans prendre la balle ou le ballon, accorder plusieurs touches de balle à certains élèves pour qu’ils puissent s’organiser sur le plan moteur et informationnel avant de progresser, de faire une passe ou de tirer…

 

  1. Différenciation de la programmation des APSA
  • Changement de classe s’il y a des barrettes, programmation anticipée dans le cas de la présence future d’un élève handicapé, programmation plus en phase avec les représentations des élèves … Exemple en cycle course demi-fond : l’élève ne pouvant pas courir reste avec sa classe en cycle marche.

Bulletin officiel n° 42 du 12 novembre 2009 « Dans le cadre du C.C.F., les adaptations, proposées par les établissements en début d’année, à la suite de l’avis médical, sont arrêtées par le recteur après avis de la commission académique d’harmonisation et de proposition des notes. Dans le cadre de l’examen ponctuel terminal, les modalités sont arrêtées par le recteur après avis de la commission académique d’harmonisation et de proposition des notes. Les services de santé scolaire et la commission académique d’harmonisation et de proposition des notes sont associés à l’élaboration de ces modalités de contrôle ».

 

Maintenant voici les solutions pour construire ses propres épreuves adaptées afin de faciliter la certification des élèves en situation de handicap.

 

Proposition de modification pour les épreuves nationales :

 

  1. Modification d’un élément du dispositif (temps, espace, matériel, répétitions)

L’élément modifié ne perturbe pas le déroulement de l’épreuve de la classe et n’en change pas la nature. Exemple : terrain réduit, temps de récupération, filet abaissé…

  1. Modification de la quotité des points affectés à certains paramètres de l’évaluation

Pour chaque fiche du référentiel national, les points peuvent varier dans leur répartition, mais ne peuvent pas être reportés sur d’autres critères d’évaluation. Exemple : modification du barème, des exigences motrices en chorégraphie…

  1. Utilisation d’un outil pédagogique pour aider à la réalisation Exemple : pull-boy, palmes, moulinette, ballon sonore, balle plus grosse ou colorée, lignes au sol plus larges et colorées, partenaire de course pour un aveugle…
  2. Modification pouvant aller jusqu’à la suppression d’un paramètre de l’évaluation Exemple : en badminton suppression du paramètre « déplacement replacement ». Les points restent attribués à la même rubrique et sont reportés au paramètre « volume et rythme de jeu ». Utilisation d’un joueur plastron…

 

Proposition d’autres épreuves issues d’activités sans lien avec le référentiel national : ces  illustrations d’adaptation des épreuves de contrôle en cours de formation s’appuient sur la classification des handicaps.

 

 

 

Au niveau académique quelques épreuves vous sont offertes :

Ces propositions ne sauraient constituer des modèles figés, mais ont au contraire pour vocation d’alimenter la réflexion des équipes pédagogiques pour articuler le respect des programmes, les possibilités individuelles de chacun des élèves concernés et le contexte singulier de leur établissement dans l’objectif de la réussite de tous. Vous pouvez adapter des APSA selon le type de handicap du candidat, comme vous le souhaitez, mais il faudra impérativement fournir la grille  d’évaluation à la commission d’harmonisation. De plus, il est intéressant que ce travail de construction pour faciliter l’inclusion des élèves handicapés soit partagé avec d’autres, c’est pour cela que nous mettrons en ligne ces outils sur le site académique.

 

RIGOTTARD Didier

IA IPR EPS

de la Polynésie Française