RÉGLEMENTATION POUR LA PRATIQUE DU VA’A EN MILIEU SCOLAIRE PREMIER ET SECOND DEGRÉ

L’arrêté n° 1227 CM du 30 août 2007 réglemente la pratique du va’a en milieu scolaire primaire et secondaire et l’annexe à l’arrêté précise ce qui est attendu des chefs d’établissement et enseignants pour l’enseignement de cette activité. Il n’y a pas d’interprétation possible, car les recommandations sont claires.

Voici sept points non négociables :

  1. L’enfant doit justifier de l’aptitude à la nage au moyen de la production d’une attestation officielle. Aujourd’hui pour le second degré, l’attestation du savoir nager.
  2. La pirogue doit être équipée de réserves de flottabilité à l’avant et à l’arrière ou tout autre dispositif mit en œuvre par le constructeur assurant la flottabilité de l’embarcation. Chaque pirogue doit disposer d’écopes fixées à l’embarcation à l’aide de cordelettes.
  3. L’approche et le franchissement des passes sont strictement interdits.
  4. Il convient de veiller à ce que l’activité puisse être conduite en toute sécurité. À cette fin, l’enseignant en charge de la classe doit analyser avec rigueur les conditions rencontrées.
  5. Le personnel d’encadrement doit disposer des numéros de téléphone des secours (pompiers, médecins, hôpital, gendarmerie). Un affichage de ces numéros, visible de tous, est souhaitable. Une trousse de premier secours.
  6. Un bateau à moteur d’intervention adapté aux caractéristiques du plan d’eau et à la nature des interventions doit être prêt pour une utilisation immédiate et outre le matériel de sécurité obligatoire pour chaque embarcation, il doit notamment posséder à bord, un dispositif nécessaire au remorquage d’un va’a.
  7. L’activité ne peut se dérouler avec plus de 4 embarcations simultanément sur le plan d’eau.

RIGOTTARD Didier

IA IPR EPS de la Polynésie Française