Baccalauréat 2021 : un tremplin pour la réussite

L’enjeu de cette reforme est de transformer le baccalauréat pour lui redonner tout son sens. Cet examen doit mieux prendre en compte le travail des lycéens durant les années de première et de terminale. il doit aussi mieux préparer à ce qui fera réussir les lycéens dans la poursuite d’étude.

Voici l’essentiel de ce projet :

Idée 1 : Faire du baccalauréat un tremplin pour la réussite

pour cela,

  • Le baccalauréat 2021 reposera pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales.
  • L’épreuve anticipée écrite et orale de français se déroulera comme aujourd’hui en fin de première.
  • En terminale, deux épreuves écrites portant sur les disciplines de spécialité auront lieu au printemps et deux épreuves se dérouleront en juin : l’écrit de philosophie et l’oral préparé au long des années de première et terminale (cycle terminal).
  • Le contrôle continu sera composé d’épreuves communes organisées pendant le cycle terminal.

Idée 2 : Un lycée pour comprendre et agir au 21ème siècle

la formation passera par

  • Un socle de culture commune est proposé à tous les lycéens. En complément, l’élève choisit des disciplines de spécialité et bénéficie d’une aide à l’orientation tout au long de son parcours.
  • Des enseignements nouveaux sont proposés au lycée pour tenir compte pleinement des transitions scientifiques et technologiques de notre temps avec leurs implications humaines et sociales.

Idée 3 : Une transformation nécessaire du baccalauréat

  • L’examen ne prépare pas assez efficacement aux études supérieures auxquelles il donne pourtant accès.
  • L’organisation actuelle de l’examen repose sur des épreuves finales beaucoup plus nombreuses que chez nos voisins européens.
  • La concentration d’un grand nombre d’épreuves dans un temps très court n’est pas satisfaisante : elle ne récompense pas les efforts réalisés par les candidats dans la durée et pose des difficultés organisationnelles.

 

Pour vous informer plus précisément, consultez le site du ministère sur ce sujet.

RIGOTTARD didier

IA IPR EPS de la Polynésie Française