LA SÉCURITÉ DANS LES APPN

Le ministère de l’Éducation nationale de l’enseignement supérieur et de la recherche a engagé une dynamique interministérielle autour de la pratique des activités physiques de pleine nature (APPN) avec le ministère chargé des sports et le ministère chargé de l’agriculture, afin d’échanger, mutualiser et produire des méthodes et outils pour favoriser la pratique des sports de nature à l’école.

L’Union nationale des Centres de Plein Air (UCPA) partenaire du ministère a permis de finaliser la rédaction du guide « Les sports de nature en séjours scolaires » en décembre 2016, avec l’expertise du pôle ressources national des sports de nature du ministère chargé des sports et des cadres techniques de plusieurs fédérations sportives.

Suite à une série d’accidents mortels, une circulaire n° 2017-075 du 19-4-2017 « Exigence de la sécurité dans les activités physiques de pleine nature dans le second degré » publiée au BO  n° 16 du 20 avril 2017 replace la sécurité au cœur de la formalisation des leçons et des apprentissages.

Trois idées-forces sont à retenir :

  1. Une vigilance renouvelée des enseignants d’EPS est attendue quant à la sécurisation des pratiques et à la gradation nécessaire des niveaux d’engagement proposés aux élèves selon l’offre de formation développée dans l’établissement.
  2. Mettre en place des protocoles de sécurité qui rappellent les conditions dans lesquelles une séance ou une leçon doit respecter les principes et les règles de sécurité active et passive optimale.
  3. Que les contraintes liées à ses règles ne doivent pas être perçues comme une entrave à la pratique professionnelle, mais plutôt comme une ressource devant alimenter des gestes professionnels qui devront être régulièrement actualisés dans le cadre de la formation continue, en particulier pour les enseignants ayant besoin d’une formation spécifique, et enseignés dans la formation initiale.

Les activités physiques de pleine nature permettent de vivre pleinement des expériences individuelles et collectives. Gardons à l’esprit que la possibilité de pratiquer en pleine nature est une liberté que l’École doit encourager dès le plus jeune âge, car la montagne, la mer, les forêts, les cours d’eau, les grands espaces sont de merveilleux terrains d’apprentissage de la maîtrise des risques et de l’autonomie, d’épanouissement, d’entraide et d’émotions partagées, à condition que les expériences qu’offrent les APPN soient osées avec le minimum de risques objectifs et réalisées avec le maximum de sécurité.

Pour accompagner les gestes professionnels liés à la sécurité dans les APPN, j’ai créé des groupes ressources en Va’a, randonnée sportive, natation lagonaire, surf et course d’orientation pour élaborer sur le modèle des « checklists », tel qu’en connaissent les professions à risque, des protocoles de sécurité pour chacune des APPN pratiquées en Polynésie française.

Au-delà des protocoles les documents de formation proposés par chacun des groupes vous apportent des informations sur l’importance de chaque APSA dans l’école, la responsabilité des enseignants, la descriptions des risques et accidentologie, un protocole de sécurité avant, pendant et après l’activité et encore des lieux de pratique possible sur le territoire ou encore des outils numériques pour accompagner la gestion de groupe. Ces documents doivent grâce aux échanges de pratiques, au retour de terrains et d’apports extérieurs, être évolutifs pour s’adapter.

 

Comme la sécurité est une problématique commune à l’EPS de la maternelle à la terminale, nous avons opté pour faire une formation commune 1er et second degré. Cette expérience très positive montre que la formation inter degré est une piste très intéressante pour créer du lien et accompagner le parcours de l’élève de l’école au lycée.

Lors de cette formation commune premier second degré, plusieurs productions vous sont présentées.

Présentation générale de l’IA IPR EPS : M RIGOTTARD Didier

Présentation en randonnée sportive : Mme DUPIRE Cathy du LP de Mahina et NETI-PIRIOU Elvina du lycée Hôtelier.

Présentation en CO : M DAL BELLO Pierre du collège Pao Pao et M DHERBECOURT François du collège Afareaitu.

Présentation en natation lagonaire : M BERNE Ludovic lycée privé Sacré-Cœur, M LERAMBERT Thierry Lycée de Papara, Mme SANQUER Stéphanie chargée de mission EPS et Sport scolaire DGEE.

Présentation en va’a : Mme CHAVES Tetumanaiva LP de Faa’a et M BARFF Gordon lycée privé agricole de Taravaoainsi que l’arreté polynésien réglementant le Va’a.

Présentation en surf : Mme MARTINEZ MUNOZ lycée de Papara et M WEBER Sebastien collège de Mahina.

 

Merci à ces enseignants pour leur engagement dans cette formation.

Rigottard Didier

IA IPR EPS