La conservation des notes au baccalauréat général et technologique

Par le décret n° 2015-1351 du 26-10-2015,

le droit au redoublement dans l’établissement d’origine et le droit de conserver les notes égales ou supérieures à dix sécurisent le parcours des élèves vers la certification et préservent toutes leurs chances quant à la poursuite d’études. Pour permettre aux élèves de réussir le diplôme, à partir de la session 2016, ceux ayant échoué aux examens des voies générale, technologique et professionnelle – baccalauréat, BT, BTS, CAP – seront autorisés à les préparer à nouveau dans l’établissement dans lequel ils étaient précédemment scolarisés. Cette possibilité est une nouveauté pour les bacheliers généraux et technologiques.

Les candidats, qu’ils se présentent à l’examen sous statut scolaire ou non-scolaire, ayant échoué à l’examen, pourront, à partir de la session 2016, demander le bénéfice de la conservation des notes égales ou supérieures à 10. Le bénéfice de notes s’effectue, à la demande du candidat, lorsqu’il se présente dans la même série pour chacune des épreuves du premier groupe, qui comprennent les épreuves obligatoires, dont les épreuves anticipées et les épreuves terminales, ainsi que, le cas échéant, les épreuves facultatives. Le candidat bénéficiaire de notes, admis à l’issue des épreuves, peut se voir délivrer une mention.

À compter de la rentrée scolaire 2016, les élèves ayant échoué aux examens des voies générale, technologique et professionnelle (baccalauréat, BT, BTS, CAP) seront autorisés à les préparer à nouveau dans l’établissement dans lequel ils étaient précédemment scolarisés. Tout élève ayant échoué à l’examen se voit offrir, à la rentrée scolaire qui suit cet échec, le droit à une nouvelle préparation de cet examen dans l’établissement dont il est issu. Ce droit s’exerce l’année qui suit immédiatement l’échec et une seule fois.

 

RIGOTTARD Didier

IA IPR EPS

de la Polynésie Française